Des étudiants de l’Université d’Ottawa aident un organisme local grâce à un hackathon de la communication

Publié le jeudi 19 juillet 2018

Gros plan sur la main d'un étudiant et documents sur lesquels concevoir une application mobile

Cet hiver, le Conseil de développement du sport de Gatineau (CDSG), un organisme qui propose des services médico-sportifs, organise des évènements et offre des bourses et du soutien aux athlètes, aux entraîneurs et aux intervenants du milieu sportif de la région, a communiqué avec le Centre Michaëlle-Jean pour l’engagement mondial et communautaire (CMJEMC). L’objectif? Obtenir un appui étudiant pour développer une stratégie qui permettrait au Conseil d’améliorer la communication avec ses différents clients. Grâce au programme d’apprentissage par l’engagement communautaire (AEC), le CDSG a été mis en contact avec la professeure Sylvie Grosjean et les étudiants de son cours CMN 3548 – Consultation et formation en communication organisationnelle.

Le temps d’un trimestre, les étudiants sont devenus des consultants en communication et ont rencontré des membres du CDSG pour discuter de leurs besoins et ensuite produire un rapport à leur intention. La professeure Grosjean a de plus organisé un hackathon de la communication compétitif d’une journée, dont le but était le design collaboratif d’une stratégie de communication visant à augmenter la visibilité de l’organisation et à fidéliser ses publics cibles. Birane Wane, étudiant dans le cours et membre de l’équipe gagnante du hackathon, explique ce qu’il a retiré de l’expérience :

« Nous avons travaillé en équipe en prenant soin de bien inclure tous les objectifs du Conseil. Ce fut une expérience extrêmement enrichissante pour moi, car j’ai pu mettre en pratique des méthodes de consultation que nous avons vues dans le cadre du cours de consultation et formation. J’encourage les futurs étudiants à s’investir dans cette expérience, car ils en sortiront meilleurs. Elle m’a appris que le travail d’équipe est très efficace s’il est bien organisé. »

Olivier Tyteca, agent de développement du CDSG, a adoré cette expérience de collaboration : « Tout était bien organisé et les rôles de tout le monde étaient clairs. Le résultat final a dépassé nos attentes. Les étudiants ont été très professionnels dans la réalisation de leur travail. »  L’équipe du CDSG souhaite d’ailleurs procéder au développement d’une application mobile intégrant les excellentes idées proposées par les équipes du hackathon et est actuellement à la recherche d’un appui informatique pour ce faire. 

Pour la professeure Grosjean, le hackathon a ceci d’intéressant qu’il permet aux étudiants de son cours de collaborer avec d’autres étudiants qui souhaitent travailler sur la même problématique qu’eux, ce qui stimule la créativité et bonifie l’apprentissage. « Cette activité est l’occasion pour les étudiants de mettre en pratique leurs connaissances et de développer des compétences d’analyse nécessaires à tout futur professionnel de la communication », affirme-t-elle. 

La professeure Grosjean donnera de nouveau le cours CMN 3548 à l’automne 2018 et permettra à un autre organisme de bénéficier de l’appui de ses étudiants pour relever un autre défi en communication.

Haut de page