La communication prend son envol

Publié le jeudi 19 juillet 2018

Les élèves et les bénévoles de Safe Wings organisent la présentation annuelle des oiseaux à l'hôtel de ville d'Ottawa

Depuis l’automne 2014, le Centre Michaëlle-Jean pour l’engagement mondial et communautaire sert d’intermédiaire entre les étudiantes et étudiants de l’Université et Ailes en sûreté Ottawa. Relevant du Club des naturalistes d’Ottawa, ce programme vise à réduire le taux de mortalité des oiseaux qui se heurtent aux vitres en faisant appel à la recherche, à la prévention et au sauvetage. Il s’agit de l’initiative idéale pour les étudiants désireux de sensibiliser les gens aux collisions d’oiseaux, d’encourager la conception d’édifices sécuritaires pour les oiseaux et de protéger la biodiversité de la région.

Comme l’intérêt des gens envers ce problème croît sans cesse, les services d’Ailes en sûreté sont de plus en plus sollicités. Résultat : l’élaboration d’un plan de communication s’avérait nécessaire pour relayer efficacement les renseignements liés aux ressources disponibles et pour coordonner les bénévoles chargés du sauvetage des oiseaux. La professeure Valerie Noftle de la Faculté des arts a saisi la balle au bond : dans son cours de cycle supérieur Communication Management (CMN 5135), à l’hiver 2018, elle a demandé à 16 étudiants de créer un plan stratégique en appui à Ailes en sûreté. Selon Mme Noftle, intégrer l’apprentissage par l’engagement communautaire (AEC) à ses cours a permis à ses étudiants de « mettre en pratique les politiques, soit l’aspect le plus important de l’AEC. Ainsi, les étudiants disposaient de résultats mesurables pour montrer tout ce qu’ils avaient accompli ».

Répartis en cinq groupes, les participants ont commencé par mettre au point une stratégie de communication axée sur l’Exposition annuelle d’oiseaux d’Ailes en sûreté à l’hôtel de ville le 26 février dernier. Les étudiants ont eu la chance de communiquer avec des intervenants dans le domaine des médias, de créer une stratégie publicitaire sur les médias sociaux et de participer à l’installation de l’exposition tout en demeurant flexibles et déterminés à répondre aux besoins de l’organisme. L’événement a connu beaucoup de succès grâce aux nombreuses communications stratégiques avec les médias, à la publicité sur les médias sociaux et à l’installation efficace de l’exposition. En outre, on a noté une hausse d’activité entourant cet événement sur les médias sociaux.

Selon les étudiants, le programme d’AEC a approfondi la théorie de la gestion des communications apprise en classe, car ils sentaient que leurs efforts appuyaient une cause importante. « C’était une très bonne expérience, et pratique en plus! » a commenté Georgia Kyriakaki, l’une des participantes. « Nous avons fait cette activité tous ensemble, ce qui l’a rendue plus amusante. C’était facile de s’ajuster et de savoir ce qu’on avait à faire, parce qu’on pouvait compter sur notre équipe. »

Pendant tout le trimestre d’hiver 2018, les étudiants ont travaillé fort pour sensibiliser le public au mandat d’Ailes en sûreté et à la sécurité des oiseaux. Lorsque le plan de communication sera terminé, l’organisme le mettra en œuvre dans les mois à venir. Par ailleurs, les participants ont affirmé que leur rôle dans ce projet a évolué pour vraiment leur permettre d’accroître la sensibilisation envers cet enjeu important pour leur communauté.

Restez à l’affût : la participation des étudiants du cours CMN 5135 au projet d’Ailes en sûreté Ottawa fera l’objet d’un nouvel article bientôt!

Haut de page