De Prescott Russell à Cuzco ou comment suivre ses passions… un bénévolat à la fois

Publié le mardi 21 mars 2017

Originaire de Saint-Albert (Ontario), Karianne Dion poursuit un baccalauréat ès arts spécialisé en psychologie à l’Université d’Ottawa depuis septembre 2015. Comme tous les élèves ontariens, Karianne a fait 40 heures de bénévolat pendant ses études secondaires. Ce n’est toutefois qu’après sa première année d’université qu’elle s’est vraiment plongée dans le bénévolat, dont elle a compris l’importance dans son cheminement personnel et professionnel.

Karianne qui peint les ongles de quelqu’un lors de son placement bénévolat avec le « Alzheimer Society » | Karianne painting someone’s nails during her volunteer placement with the Alzheimer Society

Karianne lors de son placement de bénévolat avec le «Alzheimer Society».

Karianne aspire à faire des études supérieures pour devenir psychologue clinicienne. À l’été 2016, elle a donc effectué plusieurs placements de bénévolat parascolaire, dont un auprès de jeunes avec l’agence Valoris et un autre avec la Société Alzheimer de Cornwall et régions. Elle garde un souvenir particulièrement marquant de son engagement auprès de personnes âgées touchées par la maladie d’Alzheimer, notamment des petites célébrations quotidiennes vécues par ces êtres habités par la peur de ne plus rien se rappeler.

En plus de ses études à temps plein et de ses placements bénévoles, Karianne occupe un emploi rémunéré à temps partiel. À l’hiver 2017, elle a choisi de faire du bénévolat auprès de l’Association des étudiant(e)s en psychologie (AEP). Actuellement, elle effectue un placement par l’intermédiaire de l’Apprentissage par l’engagement communautaire (AEC) avec l’agence Valoris, dans le cadre de son cours de développement de l’enfant (PSY 2505). 

Outre la psychologie, Karianne se passionne pour les voyages. Cet été, elle visitera quelques pays d’Europe, dont l’Espagne, où elle pratiquera et améliorera son espagnol. Puis, à l’été 2018, elle participera pendant trois mois à un projet de service communautaire à Cuzco, au Pérou. À la suite de recherches sur l’internet et de recommandations d’amis, Karianne a porté son choix sur International Volunteering HQ, organisme à travers lequel elle rendra des services spéciaux auprès d’enfants dans le besoin. Elle fera ainsi partie des bénévoles qui travaillent dans des foyers pour enfants ayant des handicaps physiques et mentaux, procurant à ces petits des soins de base comme les nourrir, les habiller, et organiser des jeux et autres activités. Karianne espère aider plus d’une famille et approfondir ses connaissances dans son domaine d’étude par la même occasion. Elle a reçu la bourse de service civique de l’Amérique latine qui l’aidera à payer le coût de son voyage et elle entend bien se préparer à ce dernier grâce à la formation en ligne pour le bénévolat international offerte par le Centre.

Aux étudiants qui n’ont pas encore fait de bénévolat ou qui s’interrogent encore, Karianne leur dit : « Allez-y! Commencez avec un placement qui ne demande que quelques heures… vous verrez où cela vous mènera! » Quant à elle, elle affirme que ses placements lui ont permis de se constituer un réseau et de cerner ses objectifs professionnels dans le domaine de la psychologie.  

Haut de page